« Tout le monde ne réussit pas à immigrer au Canada »

De nombreux Français sont tentés de s'installer au Canada. <-> Mais comment être sûr de trouver plus facilement qu'en France un emploi?

air_canada

Je suis arrivé au Canada en octobre sans savoir si j’allais pouvoir m’y installer pour une longue durée, ni réellement de quelle façon j’allais atteindre cet objectif. Je voulais aussi et surtout vivre un hiver au Québec avant même de décider de m’installer car, les résidents vous le diront dès votre arrivée : « l’hiver est rude ». Effectivement, quand on n’a jamais vécu par -30 degrés, le premier hiver est surprenant. D’après plusieurs témoignages, soit on s’y fait, soit pas du tout et c’est précisément dans ce cas qu’il faut peut-être remettre en doute son envie de s’installer dans le plus grand pays d’Amérique du nord.

Pour quelles raisons vient-on vivre au Canada ?

Peut-être pour y trouver une meilleure qualité de vie, un meilleur travail (ou un travail), pour vivre proche de la nature… en fait, pour tous ces clichés que l’on peut entendre depuis la France. Depuis quelques années, le Canada mène une grande campagne de communication pour attirer la main d’œuvre dont le pays va avoir besoin très prochainement. Mais le Canada organise une vraie sélection de ses nouveaux résidents. On peut facilement s’en apercevoir par la multitude des programmes d’immigration proposés aux français : études, travail, stage, PVT, entrepreneur… et leur constante évolution (tarifs, procédures, critères d’admissibilité). Tout le monde ne réussi pas à immigrer au Canada, même si beaucoup de Français y arrivent que ce soit temporairement ou de façon permanente.

Est-ce facile d’immigrer au Canada ?

Des lois fédérales et des lois provinciales régissent l’immigration au Canada. Depuis 2015, un programme de sélection commun à toutes les provinces, excepté le Québec, a été mis en place par le gouvernement canadien. Le Québec peut encore sélectionner directement ses candidats à l’immigration. Aujourd’hui les délais de traitement d’une demande d’immigration, quel que soit le programme choisi, sont très longs. Il faut donc s’armer d’une grande patience quand on se lance dans ce genre d’aventure. C’est une aventure car, même si les règles sont présentées à chacun de la même manière, chaque cas est différent dépendamment de sa situation, son âge, ses études, son expérience professionnelle ou non au Canada, etc… mais c’est une aventure qui en vaut la peine pour ceux qui veulent vraiment s’installer au Canada.

Peut-on trouver un travail facilement au Canada ?

La demande est aussi plus élevée que l’offre en matière d’emploi au Canada mais il ne s’agit pas de la même situation qu’en France. D’ailleurs, le recrutement ne fonctionne pas du tout comme en France. Si vous pensez pouvoir trouver un emploi, tranquillement assis(e) derrière votre ordinateur à envoyer votre C.V. en répondant à toutes les annonces diffusées sur le web, vous vous trompez. Il est vrai que la grande majorité des offres d’emploi disponibles ne sont pas affichées. Il faut donc ne pas hésiter à sortir de chez soi et à participer à des 5@7 (réunions informelles après le travail très en vogue au Canada) ou à des conférences ou ateliers proposés par les associations aidant les nouveaux arrivants. Ce n’est pas facile quand on est Français et que l’on n’est pas habitué à cette pratique, mais c’est principalement en développant votre réseau que vous rencontrerez la personne qui vous proposera le poste que vous recherchez.

Quelques conseils

Avant tout, je dirai de ne pas se lancer dans un projet d’immigration sans connaître le Canada. Le climat, les coutumes, le mode de vie… il existe beaucoup de différences entre la France et le Canada, et cela même entre les provinces du Canada. Certains préféreront vivre à Montréal au Québec, et d’autres à Vancouver en Colombie-Britannique. Si vous décidez de vous lancer dans l’aventure de l’immigration, renseignez-vous le plus possible sur les procédures en participant aux réunions d’information de l’ambassade du Canada en France, ou pourquoi pas en faisant appel à un avocat spécialisé en immigration qui pourra vous présenter les différentes possibilités en fonction de votre situation (ce n’est pas forcément si cher si vous ne lui confiez pas ensuite le montage de votre dossier).

Quoiqu’il en soit, je souhaite bonne chance à ceux qui tenteront l’aventure. Cela fait 8 mois maintenant que je suis arrivé au Canada et j’ai trouvé un nouveau travail, rencontré de nouveaux amis, je me suis installé dans un appartement avec un jardin et j’aime beaucoup mon nouveau rythme de vie. Je termine mes journées de travail à 16h30, ce qui me laisse beaucoup de temps pour mes loisirs. Ça me change de mon ancien rythme en France où je n’arrivais pas à autant équilibrer vie professionnelle et vie personnelle. Mon statut est temporaire pour l’instant car je bénéficie d’un permis de travail lié à mon employeur, mais les démarches pour demander un permis permanent débuteront prochainement.

L'ACTU

Le nombre de Français installés au Canada est passé de 67.200 en 2006 à 83.290 en 2013. Il est le 7e pays choisis comme destination à l'expatriation.

Lire Plus...

3 commentaires

  1. Je crois en fait qu’il est plus facile de s’expatrier aux Etats-Unis qu’au Canada. Il y a des pros et des cons bien sur. Moi ce qui m’agacait a l’epoque c’etait l’attitude du Quebec vis a vis du reste du Canada. En Europe on s’unissait. Au Canada le Quebec voulait l’independance. Ma preference aussi aurait ete Vancouver mais j’ai trouve les Anglos du Canada terriblement raciste a l’egard des Francais, certains disant qu’ils prefereraient se marrier a des Asiatiques qu’a des Francais. Les Anglos en fait discriminaient les Francais comme les noirs aux Etats-Unis. Je trouvais que socialement parlant c’etait marcher en arriere que de s’expatrier au Canada. D’un autre cote les Americains adorent les Francais deep down, au moins les democrates. Je trouve que la societe est plus ouverte ice bien que vous pouvez passer 30 ans aux Etats-Unis sans vous faire de vrais et loyaux amis. Tout le monde s’occupe de soi-meme. Aussi le climat est plus varie ici les temperatures allant du Canada aux tropiques. Si vous etes aventureux pour en affaires rien ne bat les Etats-Unis aussi. Je trouve que s’installer au Canada s’est aller en arriere compare a la France, deprimant, alors que s’installer aux Etat-Unis offer plus de possibilities.

    • Je pensais qu’il était bien plus complexe d’entrer aux US, visa etc…
      Je parle pour y travailler en tant que salarié.

  2. Autrement dit il y a un upside a emmigrer aux Etats-Unis que je ne vois pas au Canada si c’est pour etre snobe par les Anglos comme en angleterre. La vastness du pays est le seul cote positif si vous cherchez l’isolement et la tranquilite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *