Transition énergétique: où en est la France par rapport à d’autres États?

COMPARER - Pour calmer la colère des «Gilets Jaunes» et justifier la hausse des prix du carburant, le gouvernement avance l'argument de la transition écologique. <> Rappel des données environnementales et économiques en France, comparée à celles de six autres économies.

Alors que le gouvernement en France se trouve face à une révolte sociale avec le mouvement des «Gilets Jaunes» qui manifeste à Paris et en régions, Globaliz a recherché des éléments de comparaison avec d’autres pays développés, sur cette question de la transition énergétique. Pour justifier la «taxe carbone» et la hausse des prix des carburants qui doit entrer en vigueur à nouveau au 1er janvier 2019 dans l’Hexagone (6,5 centimes sur le litre de diesel et 2,9 centimes sur le litre d’essence), le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a justifié le maintien pour «sortir la France d’une dépendance vis-vis des Etats-Unis (qui a révoqué l’accord avec l’Iran ndlr) et des pays de l’OPEP», a-t-il indiqué sur BFM TV dimanche 25 novembre. Le ministre a également annoncé de nouvelles concertations en région pour «écouter» et «donner de la considération».

La hausse doit aussi financer les investissements dans la transition écologique; une stratégie sur laquelle les avis divergent. «Oui, la taxe carbone sera maintenue parce que les Français, que ce soient des particuliers ou des entreprises, seraient les premiers à nous reprocher de changer de pied tous les ans», a encore affirmé François de Rugy à RTL. En d’ajouter : « Il faut que la fiscalité soit prévisible ». Pour tenter de désamorcer le conflit, Emmanuel Macron doit annoncer la création d’un «Haut conseil pour le climat», placé sous l’autorité du Premier ministre.

Les données de cette transition proviennent du site TheGlobalEconomy.com qui agrège les sources jusqu’à l’année 2015. Quatre comparaisons s’avèrent éclairantes. A noter aussi la faiblesse de la France par rapport d’autres pays, en matière de capacité ou de production réelle d’énergie solaire, hydraulique, ou éolienne. En matière de nucléaire, la France qui dispose pour rappel d’un parc de 58 réacteurs en fonctionnement (19 centrales), se place en seconde place sur ces sept Etats, derrière les Etats-Unis, sur la capacité et la production. De fait, en 2017, le nucléaire a représenté 71% de la production totale d’électricité et la France doit la ramener à 50%, tout en atteignant 40% d’électricité d’origine renouvelable à l’horizon 2030. Dans le même temps, l’Hexagone reste dépendant à 53,1% des importations de pétrole et de gaz, selon les chiffres du Commissariat général au développement durable cités par Les Echos.

Enfin, si le gouvernement décide d’en faire son cheval de bataille en 2019, doit-on parler de transition énergétique ou écologique ? Les deux énoncés sont interchangeables; le second impliquant une transformation plus radicale des modèles économiques et sociaux. On le trouve même sous la forme de «transition énergétique et écologique (TEE)», sur le site de la BPI qui doit, elle, sensibiliser les entreprises françaises.

 

La production électrique provenant d’énergies renouvelables : la comparaison entre sept Etats

 

La part des énergies alternatives (nucléaire et renouvelables) par rapport à la consommation totale

L’émission de CO2, par tête, dans ces sept Etats entre les années 2000 et 2015

La consommation de carburants dans ces septs États

 

 

Crédit photo : GlobalizNow.com, 2018

 

Nous suivre : @GLOBALIZ_Fr

L'ACTU

Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics, a martelé que l'objectif est de "passer d'une économie qui pollue et fait 50.000 morts par an à une économie qui espérons le pollue moins et ne fasse évidemment pas les morts d'un scandale semblable à celui de l'amiante". "Ce n'est pas parce qu'il y a des contestations qu'un responsable politique doit changer ce pour quoi il se bat, à savoir qu'il y ait moins de morts et moins de maladies". (Europe1.fr)

Lire Plus...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.